Le Design figuratif (2/2)

Cette article est consacrée aux différentes méthodes que j’utilise pour créer des designs figuratifs.

Dans ma première publication, j’expliquais les subtilités de deux approches, celle dite “linéaire” et celle dite “Andy Warhols” par analogie avec ses créations.

Cette publication est consacrée elle à une nouvelle approche, la recherche de correspondance de la forme et de la lettre.

Méthode 3 : l’approche par « correspondance »

Cette méthode consiste à faire correspondre le contour de certaines lettres judicieusement choisies avec les lignes “clé”, essentielles à la visualisation de la figure et des éléments qui la caractérisent. Cette méthode est celle qui produit le résultat le plus réaliste. L’effort constitue aussi bien à écrire de jolies lettres que de rendre cette figure organique par effet de correspondance. Cette possibilité vient de la structure des lettres, qui en arabe incorpore à la fois une partie libre et une partie contrainte.

Comment ça marche?

Il faut tout d’abord regarder la lettre de manière conceptuelle en faisant abstraction de ses détails. Chaque lettre a une allure au début, au milieu ou à la fin de son écriture. Cette allure peut être verticale, horizontale, compacte ou hybride. En parallèle, il faut définir les lignes essentielles de la figure, celle qui la rendront réaliste. Votre imagination doit ensuite évaluer les combinaisons disponibles et concrétiser le positionnement des correspondances. Dans cet exercice, l’ordre des mots n’est plus capital. Ce qui compte c’est la maximisation de ces correspondances dans l’harmonie. La flexibilité de l’écriture de certains éléments de lettres arabes facilite cette recherche. Lorsque la lettre est vertical ou horizontale, elle peut avoir n’importe quelle hauteur ou longueur.

Prenons un exemple: le lion. Les lignes essentielles à la reconnaissance de la figure du lion sont celles qui matérialisent sa crinière, sa gueule, son regards, etc. Ces lignes ont des courbures différentes. Ce mélange de lignes verticales, horizontales, courbes font que certaines lettres sont plus enclines que d’autres à les épouser. Le travail du calligraphe consiste à chercher des correspondances là où c’est important.  Avec de l’expérience, vous pourrez imaginer la calligraphie avant même de la réaliser. L’intégration des mots doit être harmonieuse afin de mettre en valeur les jeux de lumière et d’ombre, les expressions des visages, les effets de reliefs. Les techniques de la méthode dite d’ « Andy Warhaol »2 sont les bienvenues pour faciliter cette quête de réalisme.

Couple de Lions

 

Laisser un commentaire